bio
insta
Art of Losing (2022), HD video, with Dourane Fall, Alain Vergara, Maïa Hawad, Marie-Julie Chalu and Adrien Martins, produced by Maison Populaire, Malfamé Productions & Beursschouwburg (FR / BE).Photo : Le Massi 



“ The Art of Losing relève d’une chronopolitique queer car le film et ses personnages viennent fragiliser l’idée d’une progression linéaire du temps « naturel » au profit d’une persistance queer à travers l’histoire. Les corps déviantx ont toujours représenté une entrave aux rouages de la modernité et à leur distribution mécanique des privilèges des droits humains, y compris la capacité à occuper ou investir le passé, le présent ou le futur. Ici, la révélation de l’expérience queer par des présences vampiriques immortelles met en jeu une forme de spectralité, ou de haunting, à travers laquelle un désir trans-historique requiert du présent la reconnaissance de son existence pleine et entière. (...) The Art of Losing ne cherche pas à s’inscrire dans le temps historique du progrès mais bien à se positionner en défense des vies queer et racisées.” Thomas Conchou in Folles / Pendules ! Pratiques artistiques queer et chronopolitiques