Le Ravissement de Mike Waters, performance, 2010, image : Alice Millet

processus de désidentification
performance de désidentification


quand j'étais au lycée,

je baignais dans une monde de représentation avec plusieurs personnages fictifs blancs.

je m'identifiais à l'un de ses personnages,

mike waters, joué réellement par moi mais joué (en vrai) par river phoenix dans le film my own private idaho (1991) de gus van sant.

son rôle est celui d'un amoureux transi, qui se prostitue.

ces photos ont été prises dans le cadre d'une mise en scène avec alice millet

C'est un ensemble :

je me sentais fortement Mike Waters, au point où mon identité, c'était lui et rien d'autre. en fait, j'étais lui, un point, c'est tout.

Mon identité était devenue quelque chose de poreux, de remplaçable dans ma petite ville natale.

Je m'attachais à quitter ma banlieue, à devenir blanc, grand, existant, et errer dans un Portland fictif près de la Vienne.

Aujourd'hui, je suis devenu un peu Mike Waters mais, un Mike Waters arabe.

je sais pas si ça fait sens?

Je suis, ensuite, retombé sur ce collage que j'avais fais à l'époque.

J'ai ressenti beaucoup de tendresse,

une tendresse désidentifiée, me sentant parfaitement moi-même aujourd'hui.


carnet d'adolescent (2009-2010)

Je suis un Mike Waters arabe,
une matière irremplaçable,
innommable,
impensable.

Why look for a history? Why look for a past? We are driven by longing, by desire, by pain: because we are made to feel insecure about our existence, because we are afraid to tell our families about our lovers, because we are invalidated by larger society, because we feel like outsiders from too many places, because we have been cut off from historical connection and ancestral roots by various degrees of coercion. For all these reasons and more, history can be a valuable source of validation and legitimization.
(Jeeyeun Lee, 1998)




capture d'écran, river phoenix in My Own Private Idaho (Gus Van Sant, 1991)